• -HISTOIRES A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    Le monde selon M. Washington

    Un jour de dernière année du secondaire, j’entrai dans une classe pour attendre un de mes amis. Je venais de franchir la porte lorsque le titulaire de la classe, M. Washington, apparut soudainement et me demanda d’aller au tableau pour écrire quelque chose, pour faire un problème. Je répondis que j’en étais incapable. Il rétorqua : « Et pourquoi donc ? »

    « Parce que je ne suis pas un de vos élèves », dis-je.

    Il dit : « Cela n’a pas d’importance. Allez quand même au tableau. »

    Je répondis de nouveau : « Je ne peux pas. »

    Il répéta : « Et pourquoi donc ? »

    Embarrassé, je restai un moment silencieux.

    Puis j’avouai : « Parce que je suis un déficient mental léger. »

    Il contourna son bureau, s’avança vers moi, me regarda et dit : « Ne redites jamais cela. Vous n’êtes pas obligé de croire ce que les autres pensent de vous. »

    Ce fut un instant très libérateur pour moi. À l’école, les moqueries des autres élèves m’humiliaient, car ils savaient tous que j’étais dans une classe adaptée. Puis voilà que M. Washington me libérait du carcan de l’opinion des autres en me faisant remarquer que je n’avais pas besoin de m’y assujettir.

    C’est ainsi que M. Washington est devenu mon conseiller. Avant de le rencontrer, j’avais redoublé à deux reprises. Au début de ma dernière année au primaire, on m’avait étiqueté « déficient mental léger » et on m’avait redescendu dans la classe inférieure. J’avais également échoué ma première année du secondaire.

    M. Washington marqua profondément ma vie. Je me dis aujourd’hui qu’il agissait dans l’esprit de ces paroles de Goethe : « Traitez quelqu’un tel qu’il est, et il ne fera qu’empirer. Traitez-le tel qu’il pourrait être, et il deviendra tel qu’il devrait être. »

    M. Washington avait aussi fait sienne cette maxime de Calvin Lloyd : « On ne s’élève pas en deçà de ses espérances. » Il donnait toujours à ses élèves l’impression qu’il avait de grandes espérances pour eux ; et nous, ses élèves, nous nous efforcions d’être à la hauteur de ses attentes.

    J’étais encore un élève de premier cycle à l’école secondaire lorsque je l’entendis un jour prononcer un discours devant des élèves qui allaient obtenir leur diplôme d’études secondaires. Il disait : «Nous avez tous en vous la grandeur, quelque chose d’exceptionnel. Si seulement l’un de vous peut entrevoir sa pleine mesure, ce qu’il est véritablement, ce qu’il a d’unique, ce qu’il peut apporter au monde, alors d’un point de vue historique, l’humanité ne sera plus jamais la même. Vos parents, votre école, votre milieu, tous seront fiers de vous. Vous pouvez toucher la vie de millions de gens. »

    M. Washington s’adressait à des finissants, mais j’eus l’impression que c’est à moi qu’il parlait.

    Je me rappelle l’ovation que les finissants firent à M. Washington. Après son discours, je le rattrapai dans le stationnement et lui dit : « M. Washington, vous souvenez-vous de moi ? J’étais dans la salle pendant votre discours aux élèves de dernière année. »

    « Que faisiez-vous là ? Si je ne m’abuse, vous êtes encore au premier cycle ? », répondit-il.

    « Je sais, Monsieur. Votre discours m’est parvenu à travers les portes de l’auditorium et je suis entré, car j’ai senti que c’est à moi qu’il s’adressait. Vous disiez que chacun avait en lui la grandeur. Je l’ai entendu. Est-ce que j’ai la grandeur en moi, Monsieur ? »

    « Oui ! », dit-il.

    « Alors, comment se fait-il que j’ai échoué en anglais, en maths et en histoire, et que je dois suivre des cours d’été ? Comment se fait-il, Monsieur ? Je suis plus lent que les autres. Je ne suis pas aussi intelligent que mon frère ou ma sœur qui va étudier à l’université de Miami. »

    « Cela n’a pas d’importance. Cela signifie uniquement que tu dois redoubler d’ardeur. Ce ne sont pas tes résultats scolaires qui déterminent ce que tu es et ce que tu peux faire dans la vie. »

    « J’aimerais offrir une maison à ma mère. »

    « C’est une chose possible. Tu en es capable. »

    Et il se retourna pour continuer son chemin.

    « M. Washington ? »

    « Qu’est-ce qu’il y a encore ? »

    « Euh !... je suis celui dont vous parliez tout à l’heure, Monsieur. Souvenez-vous de moi, n’oubliez pas mon nom. Un jour, vous l’entendrez de nouveau. Je suis celui dont vous serez fier un jour, Monsieur. »

    L’école avait été jusque-là une lutte de tous les instants. Je montais d’une classe chaque année parce que je n’étais pas un vilain garnement. J’étais plutôt gentil garçon. J’amusais, je faisais rire les autres. J’étais poli et respectueux. Les enseignants m’accordaient donc les notes de passage, ce qui ne m’aidait guère. Puis, il y eut M. Washington qui m’imposa ses exigences. Il m’apprit à être responsable de mes actes, et c’est ainsi que je commençai à croire que j’étais capable, que je pouvais réussir.

    Pendant ma dernière année à l’école secondaire, M. Washington me prit sous son aile, même si j’étais encore en classe adaptée. En temps normal, les élèves des classes adaptées ne suivent pas le cours d’art dramatique, mais on fit exception pour moi.

    Le directeur de l’école se rendit compte du lien qui s’était noué et de l’influence que M. Washington exerçait sur moi, car mes résultats scolaires étaient meilleurs. Pour la première fois de ma vie, mon nom figura au tableau d’honneur. C’était un véritable miracle, puisque je voulais aller en voyage d’études avec le département d’art dramatique et qu’il fallait figurer au tableau d’honneur pour y participer !

    M. Washington transforma de fond en comble ma perception de moi-même. Il me révéla ma pleine mesure, celle qui dépassait mon conditionnement mental et les circonstances de ma vie.

    Des années plus tard, devenu producteur d’une série de cinq émissions spéciales diffusées sur un réseau de télévision publique, je demandai à des amis de téléphoner à M. Washington dans le cadre de mon émission « Gens de mérite ».

    J’étais assis près du téléphone à attendre son appel lorsqu’il me téléphona de Detroit.

    Il dit : « Puis-je parler à M. Brown, s’il vous plaît ? »

    « Qui est à l’appareil ? »

    « Vous le savez très bien. »

    « Ah ! C’est vous, M. Washington. »

    « Vous étiez bel et bien celui dont je parlais, n’est-ce pas ? »

    « Oui, Monsieur, celui-là même. »

    Les Brown 

    -HISTOIRES A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR

    Permis de conduire
    Un ado rentre chez lui après l'examen pour l'obtention de son permis de conduire. Son père la questionne:
    - Alors? ça s'est bien passé ?
    - Je n'en sais rien.
    - Comment ça! L'examinateur ne t'a rien dit ?
    - Non. On l'a transporté directement à l'hôpital.

    Au zoo de Granby.
    - Madame ! Madame ! Votre mari vient de tomber dans la fosse des crocodiles.
    - Alors ! C'est pas mon problème, ce sont VOS crocrodiles !

    En classe...
    - Pourquoi Adam et Ève étaient le couple le plus heureux du monde ?
    Albert lève la main...
    - Oui, tu connais la réponse?
    - Ouais, ils n'avaient ni l'un ni l'autre de belle-mère.
     

    St valentin
    Au moment où elle se réveille, une femme dit à son mari
    -Chéri, j'ai rêvé que tu m'offrais un collier de perles pour la Saint Valentin. À ton avis, qu'est-ce que ça peut vouloir dire ?
    -Tu le sauras ce soir, répond le mari avec un petit sourire.
    Ce soir là, Guy-Marie rentre à la maison avec un petit paquet cadeau, et une bouteille de champagne. Sa femme, ravie, commence à le déballer...
    Et qu'est-ce qu'elle découvre ?
    Un livre !!!!!!!!!!
    L’INTERPRÉTATION DES RÊVES

    -HISTOIRES A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR

    -HISTOIRES A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR

    -HISTOIRES A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR

    -HISTOIRES A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Mars 2016 à 08:20
    LADY MARIANNE

    il s'en est bien sorti ce W ! un sur 100 000 !
    je ne suis pas dedans lol !
    merci pour l'humour du jour !!
    je file je dois payer l"épicier ! lol
    Gros bisous et bonne fin de semaine-

    2
    Mercredi 16 Mars 2016 à 15:07

    Je suis contente de retrouver tes histoires a faire rêver et toute cette humour qui fait du bien. Chez nous ciel couvert mais pas de pluie, j'espère qu'il en et de même chez vous. Bisous bon après midi et bon jeudi a vous deux "Amitié" toute d'or entre coeur et cygnes...

    3
    Mercredi 16 Mars 2016 à 18:15

    Ben moi je serai bien en peine de pailler mes créanciers !

    Pffffffff le lumbago s'est transformé en sciatique...

    Ca va passer........Mais que de mal pour rester assise car quand je dois me relever tu imagines !!!!!!!!!!!!

    Que je suis contente que tu n'as pas d'effet secondaires...........

    Mets tu de la creme hydratante pour éviter la brulure de la peau?

    Mais peut être que maintenant ca ne brule plus car moi y'a de cela 10 ans..

    Merci pour ton humour Momo ! Y'a rien de mieux qu'un bon éclat de rire quand ta mal au dos !! hi hi hi Nan jerigole !! AIEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

    GROS BISOUS VOUS TOUS

    4
    Mercredi 16 Mars 2016 à 18:15

    OH comment j'ai écris PAYER moi !! C'est fou ça !! la réforme est là d'accord mais quand même lol

     

    5
    Mercredi 16 Mars 2016 à 19:10

    Bonsoir Maurice  ! Ah si je pouvais payer mes courses avec le méme systéme ça m'arrangerait hélas je n'ai plus les atouts que j'avais étant jeune happy Je suis contente que tu te sentes mieux , tu sais dormir fait du bien , moi j'en manque de sommeil et ça fatigue ! Le rhumato que j'ai vu cet aprés midi veut une radio car je n'avais que l'échographie et il m'a fait une ordonnance pour une infiltration ,je ne sais pas si je vais avoir le courage de me faire piquer dans l'articulation , en plus il parait que ça ne fait rien ! Rendez vous en avril pour voir la suite , il ne parle pas pour le moment de faire enlever la calcification , il attend la radio ! Voila pour ce jour , je n'ai pas pu voir encore mon arriére petite fille , étant prématurée , elle est dans une chambre stérile pas de visites sauf les parents ! A plus Maurice , prend soin de toi , bisous 

    6
    mauricette
    Mercredi 16 Mars 2016 à 19:13

    Bonsoir Maurice, 

    Je vois que l'humour n'a pas changer, tes blagues sont super....

    J'aime bien l'histoire.

    Le chien dis donc il regarde bien ou il faut hihihi

    Je te souhaite une bonne soirée au chaud . Ici, sa caille brrrrrr...

    7
    jeannot et m christi
    Mercredi 16 Mars 2016 à 23:54

    tres joli histoire , magnifique ton humour j adore , il est tres content le chien a sa mémére   héhéhéhé   , belle photo du jour   , merci , gros bisous a vous   cool

    8
    Jeudi 17 Mars 2016 à 04:26

    -Bonjour   MAURICE

     

    Ne changeons rien

    Quand c'est pour le bien

    A l'approche du printemps  

    Profitons des maintenant

     

    Entre ciel et terre

    Pas de regard en arrière

    Des l’apparition du jour

    Fenêtre ouverte du séjour

     

    Les oiseaux sont heureux

    Pas de temps pluvieux

    Espérons que le meilleur

     

    Que ce soit ici ou ailleurs

    Belle et bonne journée

    En ce jeudi dernier né

     

     Amitiés

        56MELDIX77     

       le Briard     Breton        

    3)  POÈMES  &  RECETTES 

    http://56meldix77.eklablog.fr/ 

    . 16/03 : RECETTE  . 

     

    OUASSOUS sauce chien   

    9
    Jeudi 17 Mars 2016 à 14:46
    Danielle1943

    Bonjour Maurice

     Mercie de ce long texte qui est super bien expliquer de belles recherches surtout et savoir comment il poucvait payer alors l humour est revenu c est super cooollll ton article au moins tu te détends et tu fais plaisir en même tant pas trop sur les blogs courir partout et autres la vie est ainsi fêtes le Principal que toi tu vois bien que tu sois bien entourer et tu as ta petite Infermière quu te chouchoute ta petite Femme je ne t oublie pas malgré que je ne passe pas souvent là il fait beau il faut que j aille nettoyer dehors une galère je te souhaite que de belles choses bbisous à vous deux Danielle

    10
    jack
    Jeudi 17 Mars 2016 à 18:15

    Bonjour Maurice,

    J'espère que tout est ok pour toi je passais te remercier pout tes posts.

    Soigne toi bien l'ami à bientôt et encore merci

    Jack

    11
    Jeudi 17 Mars 2016 à 20:05

    Coucou me voilà, chez nous ciel couvert mais ça va, j'espère que chez vous vous avez eu du soleil. Bisous bonne soirée et bon vendredi a vous deux 

     

    12
    Vendredi 18 Mars 2016 à 21:30

    Bonsoir Momo,

    aujourd'hui j'ai du temps et je m'arrête quelques minutes pour lire ton histoire et tes histoires.

    Il a l'air très humain ce chien devant les seins de la dame; il ne va pas tarder à lui baver sur les genoux! he

    Contente de savoir que ton traitement ne te pose pas de gros problèmes; la fatigue, c'est normal; avec ça ton rythme de vie a changé. Ce qui est bien, c'est que tu gardes le contrôle.

    Je te souhaite un bon week-end ; le printemps est là, profitez-en bien tous les deux. Moi je vais le plus souvent possible dehors et ça fait du bien.

    Bisous. Jackie

    13
    Vendredi 18 Mars 2016 à 21:56

    Coucou comment vas tu Maurice ? Aujourd'hui temps maussade vivement le soleil. Bisous bonne soirée et bon samedi a vous deux 

    14
    Samedi 19 Mars 2016 à 15:00

    Coucou MomoI

    l est super beau ton blog ! tout rénové, comme toi !

    Fait plaisir de te revoir dans tes bottes, avec un texte émouvant et fort intéressant... et des blagues rigolotes .....

    Mais je préfère payer avec ma carte bancaire : c'est moins fatiguant !

    Bisous tout contents... cher malade, vous aurez votre diplôme de "Grand Méritant" ! Le courage ne manque pas chez toi et c'est génial de voir des personnes comme toi qui ne se laissent pas abattre ! ah mais !

     

    15
    jeannot et m christi
    Samedi 19 Mars 2016 à 16:46

    Coucouc, juste un petit bonjour en esperant que vous aller bien   , gros bisous de nous trois    , a bientot       , gros bisous cool

    16
    Dimanche 20 Mars 2016 à 21:56

    J'espère que vous avez passé un bon week-end, voilà le printemps encore frais mais nous allons vers le beau temps. Je passe tard car j'ai eue très mal a mon oeil alors repos. Bisous bonne soirée et bon début de semaine a vous deux

                                         

          

    17
    Dimanche 20 Mars 2016 à 22:25
    Danielle1943

    Bonsoir Maurice j espère que tu auras passer un très bon Web avec ta Petite Femme et que tout va  en te souhaitante une belle soirée de ce Dimanche tous les deux Bisous Danielle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :