• -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    Voilà les dernières news !

    J'ai vu mon médecin hier, qui comme moi se demande pourquoi ces maux de tête persistent, alors il faut y aller par élimination, cela peut venir d'un médicament que je prends pour la tension depuis des années, il me l'a donc changé et dans un deuxième temps, prescrit un nouvel examen de sang pour s'assurer qu'il n'y a pas une nouvelle infection dissimulée quelque part. En attendant, mes maux de tête sont toujours là, je suis passé au Tramadol LP 100MG, il faut que je patiente quelques jours pour voir s'il fait des effets. Je dois le revoir dans une quinzaine de jours.

    Merci à toutes et tous pour vos passages et commentaires !

    Je vous souhaite un .......

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    Les animaux devant la porte 

    Un couple de paysans habitait dans une petite ferme isolée au milieu des montagnes. L’époux était un brave homme et sa femme l’aimait tendrement. 

    Un jour, un violent orage abîma la toiture de leur petite ferme. Pour pouvoir la réparer, ils décidèrent d’un commun accord de vendre leur unique âne.  

    Dès le lendemain matin, le paysan se mit en route avec sa bête. À mi-chemin, il fut rejoint par un homme qui se rendait, tout comme lui, au marché pour y vendre son cheval. L’étranger lui proposa d’échanger sa monture contre l’âne. 

    — Pourquoi pas ? se dit le paysan. Un cheval rend de grands services. Je pourrai grâce à lui labourer mon champ et gagner de quoi réparer le toit de la ferme. 

    Sur cette réflexion, il troqua son âne contre le cheval et reprit le chemin de sa maison. Au bout d’un moment, ayant vu l’animal trébucher à plusieurs reprises, il se rendit compte que le cheval était aveugle. 

    — Pauvre bête, dit-il en la caressant doucement, comme il doit être pénible d’avancer ainsi sur cette route rocailleuse sans y voir. 

    Il dirigea le cheval sur le bord du chemin pour qu’il puisse brouter et s’assit pour réfléchir à ce qu’il convenait de faire. 

    Bientôt, un homme s’approcha, traînant une vache derrière lui : 

    — Voilà une bien belle bête, dit-il au paysan, en regardant le cheval. 

    — Oui, lui répondit celui-ci, mais l’animal est aveugle. 

    — J’ai justement besoin d’un cheval pour des travaux faciles, continua l’homme, celui-ci fera bien l’affaire, même aveugle. Je vous l’échangerais volontiers contre ma vache. 

    L’affaire fut conclue et le paysan reprit sa route. Mais un peu plus loin, trouvant que la vache avançait bien lentement, il l’examina attentivement. Il se rendit compte que la bête avait une patte arrière plus courte que les autres. 

    Un homme s’approcha tenant une chèvre dans ses bras. Il demanda au paysan pourquoi il avait l’air soucieux. 

    — Tout à l’heure, lui raconta celui-ci, j’ai acquis cette vache et je découvre maintenant qu’elle est boiteuse. Le chemin pour rentrer chez moi est encore long ; la pauvre bête souffrira à tant marcher. 

    — J’ai depuis longtemps besoin d’une vache, lui dit l’inconnu, prenez ma chèvre à la place. Voici les premières maisons de mon village, je ne l’emmène pas loin. 

    Le paysan accepta et reprit sa route, la petite chèvre dans les bras. 

    Ayant marché un moment, le paysan fatigué posa la chèvre sur le chemin. Mais celle-ci, frissonnante, avait à peine la force de se tenir debout. 

    — Pauvre petite chèvre, s’exclama le paysan, mais tu es malade ! 

    Apercevant une ferme au loin, il s’y rendit pour chercher de l’aide. La fermière examina l’animal. 

    — Je sais de quelle maladie elle souffre, lui dit-elle, je peux la guérir, mais il faut me la laisser quelques jours. 

    — Ma maison est encore loin, lui répondit le paysan, je ne pourrai pas attendre, ni revenir. 

    — Dans ce cas, lui dit la fermière, prenez ce coq à la place. Je garderai la chèvre. 

    C’était maintenant l’après-midi. Le soleil brillait haut dans le ciel. Le paysan sentait la faim le tenailler, mais il n’avait pas d’argent sur lui.  

    Au village suivant, il vendit le coq pour une pièce d’argent et s’offrit un copieux repas. Savourant à l’avance le festin qu’il allait faire, le paysan s’installa à l’ombre d’un arbre.  

    Alors qu’il s’apprêtait à manger la première bouchée, il sursauta en entendant une voix derrière lui : 

    — Pitié, brave homme. Je n’ai presque rien mangé depuis plusieurs jours, et je ne sais même pas si je mangerai demain. 

    Le paysan se retourna et vit un vieux mendiant appuyé contre l’arbre. Sans hésiter un instant, il fit asseoir le vieil homme et posa l’assiette pleine devant lui. Il regarda avec bonheur l’homme se rassasier puis reprit, le cœur léger, le chemin de sa maison. 

    Sa femme l’attendait sur le pas de la porte. Après l’avoir embrassée tendrement, il lui fit le récit de sa journée : 

    — Voilà, commença l’homme, je n’ai jamais vendu l’âne, je l’ai échangé contre un cheval. 

    — Contre un cheval ? Quelle excellente idée, lui répondit sa femme. Il sera très utile pour labourer notre champ. 

    — Attends, reprit le paysan, chemin faisant j’ai troqué le cheval contre une vache. 

    — Vois-tu, répondit sa femme, j’aurais fait exactement pareil à ta place. Une bonne vache nous donnera du lait frais tous les matins. 

    — Oui, continua le paysan, mais je n’ai plus la vache, je l’ai échangée contre une chèvre. 

    — Tu as très bien fait, répondit la femme. Le lait de chèvre est encore plus nourrissant ; je pourrai faire toutes sortes de fromages. 

    — Mais je n’ai plus la chèvre, j’ai pris un coq à la place, dit alors son mari. 

    — Bravo, c’est encore mieux, lui répondit sa femme. Un coq chantera tous les matins pour nous lever avec le soleil. 

    — Écoute, lui dit l’homme, je n’ai plus le coq. J’avais très faim, je l’ai vendu pour une pièce d’argent et je me suis acheté un peu de nourriture. 

    — Comme tu as eu raison, lui répondit sa femme. J’étais très inquiète que tu restes sans manger toute la journée. La route est longue, tu devais être fatigué. 

    — Attends, ajouta le paysan, j’allais commencer mon repas lorsqu’un mendiant affamé est apparu. Je lui ai donné toute la nourriture, puis je suis rentré à la maison. 

    — Tu n’aurais pas pu mieux faire, lui répondit sa femme en l’embrassant. Je suis si heureuse d’avoir épousé un homme tel que toi ! Viens maintenant, que je te serve quelque chose à manger. Tu dois avoir très faim. 

    Le lendemain matin, l’homme se leva tôt pour se mettre à l’ouvrage. En ouvrant la porte de sa maison, quelle ne fut pas sa surprise en voyant un bel âne, un cheval qui n’était pas aveugle, une vache qui n’était pas infirme, une petite chèvre en bonne santé et un coq magnifique ! Au milieu de la cour, les rayons du soleil levant faisaient miroiter une pièce d’argent. 

    Il appela sa femme qui sourit en voyant ce spectacle. Elle demanda en se blottissant contre lui : 

    — Mais dis-moi, qui était donc ce mendiant à qui tu as donné ton repas ?  

    Johanna Coles ; Lydia Ross 

    L’Alphabet de la Sagesse 

    Paris, Albin Michel Jeunesse, 2003

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    Perroquet de bordel
    Une mère achète un perroquet pour ses deux jeunes filles.
    À l’animalerie, on lui propose un spécimen extraordinaire à un très bas prix: 200$
    – C’est que, lui dit le vendeur, il a été élevé dans un bordel et qu’il est très mal élevé. Les gens nous le retournent.
    – Pas de problème. Je vais lui apprendre un langage poli.
    – D’accord. Dans un sens, vous avez raison car il est vraiment très beau.
    Une fois à la maison, elle installa la cage dans le salon.
    Coco, tel est son nom, dit alors…
    – Nouvelle maison, nouveau Bordel.
    La femme se dit que ce n’est pas grave et qu’il va se corriger. Les deux petites filles arrivent donc au salon et coco s’exclame !
    – Deux nouvelles p’tites putes, deux nouvelles p’tites putes.
    La mère, confuse explique à ses filles que le perroquet vient d’un bordel et que son langage va se corriger au jour le jour.
    Sur ce, son mari Robert, arrive à la maison. Quand le perroquet l’aperçoit dans le salon, il lance…
    – Nouveau bordel, nouvelles p’tites putes, mais toujours ce bon vieux Robert…

     Toto se plaint à un ami:
    -Ma mère m’a puni pour une chose que je n’ai même pas faite.
    – C’est écœurant, les parents sont tous pareils. Qu’est-ce que c’est ?
    -Mes devoirs…

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....

    -HISTOIRE A FAIRE RÊVER.....ET L'HUMOUR DU JOUR.....


  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 05:56

    Eh bé tes maux de tête persistent , c'est la guigne !!!  allez croisons les doigts que ce médicament t'apporte du répit Le 13/14/15/16  Féria   je ne te dis pas le peuple qui va déferler à CERET  J'ai eu hier une surprise de taille mes amis du Portugal  vont à un mariage dans l'Oise et se sont arrêtés pour 48h  ; 3 ans que je ne les avaient pas vu ,ils habitaient Compiègne ,mais à leur retraite ils sont repartis vers leur famille , On se parle sur skype  et cette chipie m'avais dit  oh tu sais on fait un aller-retour  .Voila les news    Bon courage , je pense bien à vous  big bisous 

    Afficher l'image d'origine

    2
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 09:33
    LADY MARIANNE

    bonjour Maurice->
    j'espère que tu vas trouver la cause de tes maux de tête- c'est invivable-
    les cachets anti douleur ??
    une belle histoire avec ce brave couple , dommage que dans la vie réelle ??
    un billet sexy-j'ai bien envie de commander une pizza! 
    bon 14 juillet- gros bisous-

    3
    jack
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 10:33

    Merci pour les news cela va s'arranger j'en suis sur.Repose toi bien mon ami et meilleures santé

    Amitiés à toi et tous les tiens 

    4
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 12:59

    Coucou Maurice , me revoila un peu sur le net , j'espére que ce nouveau médicament t'enlevera tes maux de téte , moi en ce moment c'est pareil mais mon toubib me dit que ce n'est rien , en attendant je vais aller voir mon ophotalmo c'est peut étre que j'y vois moins , j'avais il y a 2 ans un début de cataracte on ne sait jamais aussi je ne reste pas trop devant l'ordi car celui ci aussi donne des maux de téte ! Voila les vacances sont finies , on reprend doucement la route des examens , mammo et écho cette semaine , il y a quelques jours j'ai été chez un ostéopathe mais le dos me fait toujours mal , pas trop efficace ces manipulations , l'épaule kif-kif ainsi que le trou au pied depuis un an c'est toujours pas refermé ! Bon ce n'est pas grave que des petits bobos par rapport a toi qui a eu bien plus grave ! Je me repose davantage sur mon fauteuil car ma cousine m'a fait galoper , je suis rentrée de vacances fatiguée , elle galope comme une gazelle mais moi je ne peux pas suivre ! Pa méme un bain de mer l'eau trop froide 16° si Dieu me préte vie l'année prochaine je partirais en septembre l'eau sera plus chaude ! Bonne fin de semaineMaurice et a bientot , prend soin de toi , gros bisous et amitié a ton épouse !

    5
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 13:05

    Oups je voulais te dire que j'aime bien la premiére histoire , le pauvre homme a du rencontrer le bon Dieu qui l'a récompensé de sa gentillesse , le voila pourvu de chaval , ane etc... comme quoi un bienfait a toujours un retour enfin je le crois ! Bisous Maurice !

    6
    jeannot et m christi
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 18:49

    j espere que se nouveau medoc est la bonne solution a ton probleme de maux de tete et que cela va cesser , tres énervant et tres douloureux , un tres joli poeme, j ai adoré ton humour du jour vraiment tres sympa, il fallait le trouvé le plan Q, passer un bon 14 juillet , gros bisous a vous 

    7
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 18:54

    Bonsoir Momo !

    J'espère de tout coeur que les docteurs vont trouver la cause de tes maux de tête et te soigner en conséquence.

    Je te souhaite de passer une belle fin de semaine et bon 14 juillet.

    Bisous du Canada !

    8
    mauricette
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 20:19

    Bonsoir Maurice,

    Toujours avec toi le mal de tête, c'est fatiguant d'avoir mal. C'est peut etre un médoc qui fait interférence avec un autre , va savoir!!!

    La femme aime vraiment son mari, belle histoire. 

    Passe un bon 14 Juillet, prend soin de toi .

    Gros bisous à vous 2.

    9
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 21:19

    Il faut quand même qu'ils trouvent pourquoi tu as ces maux de tête, en attendant j'espère le médicament que tu prends va te soulager. Bisous bonne soirée et bon 14 juillet a vous deux 

     

    10
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 05:39

    - Bonjour  MAURICE

    Quatre jours,

    Ce n'est plus un pont mais un viaduc

    CANTON DE LA GACILLY  56   A VOIR   D  14/07/2016

    Pour profiter d'un week end prolongé 

     Un bon conseil faites comme moi: rien!

     Mais surtout le moindre rayon de soleil

    Ne doit vous laissez indifférent   

    Beaux feux d'artifices

    Si vous aimez  guincher, bon bal

    Amitiés

       56MELDIX77    

       le Briard        Breton    

    11
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 21:33

    Je viens vous souhaitez un bon feu d'artifice si vous y allez, nous non. Nous avons eux un ciel couvert toute la journée et vers 19h30 le soleil est revenu. Bisous bonne soirée et bon vendredi a vous deux 

    12
    Vendredi 15 Juillet 2016 à 22:00

    Pour un 14 juillet hier soir ça était l'horreur a Nice, j'ai une pensée pour toutes les familles ainsi qu'a toutes les personnes qui ont vécu ça, heureusement ils l'ont tuer ce sal... J'espère que pour vous ça va. Bisous bonne soirée et bon samedi a vous deux 

    13
    Dimanche 17 Juillet 2016 à 20:19

    Coucou Maurice, c'est quand même embêtant ces maux de tête, j'espère vite qu'ils vont trouver d'ou ça viens et te soulager. Chez nous il y a eu une grande brocante j'y suis allée ce matin et cet après midi, et vous j'espère que vous avez passé un bon dimanche. Bisous bonne soirée et bon début de semaine a vous deux 

    14
    Lundi 18 Juillet 2016 à 18:23

    Oui en effet, j'ai eu un coup de tristesse......Mes filles étaient sur place.

    Ont vu des choses horribles. Par bonheur, elles ont été protégées mais cela

    restera en mémoire, même si elle continuent de vivre......

    Je les savais au feu d'artifice quad j'ai vu la nouvelle sur BFM, 

    tu imagines ma détresse quand aucune des deux n'a répondu au téléphone.

    Je n'ai eu des nouvelles qu'à 1 h 20 du matin qu'elles étaient sauves......

    Depuis, je ne suis pas trop en forme côté moral en plus du côté des jambes 

    qui me jouent des touts de chauffe...

    Je dois aller chez le cardio, jattends un coup de fil pour un RV car il est surbooké

    Toujours les migraines donc , moins fortes sans doute avec le TRAMADOL,

    mais elles sont là.........Ca doit pas être facile à vivre ! Et Nicole, ça va elle 

    Bisous vous deux

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :